Fleurs

En temps normal, je ne suis pas très fleurs en cuisine.
Mais il ne fallait pas plus qu’un passage chez Terroirs d’Avenir (Rue du Nil à Paris) pour me laisser tenter par une petite poignée de fleurs printanières. J’avais déjà dans l’idée de fêter mon retour sur ce blog avec un bon gâteau, et comme je l’avais promis à Meg & Cook, voici ma recette  de gâteau des anges! J’ai récemment écrit un livre de recettes d’angel cakes, j’ai testé tout un tas de recettes, et celle-ci est sans aucune hésitation celle que j’ai adoptée pour son moelleux, sa légèreté et son petit côté humide très agréable qui se mange sans faim!

flowercaketexte

Pour 6-8 personnes
(soit un moule à gâteau des anges de 17 cm de diamètre)

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

6 blancs d’œuf
40 g d’huile neutre (pépin de raisin ou tournesol)
60 g de lait
70 g de farine
20 g de poudre d’amandes
90 g de sucre semoule
1 pincée de sel
1 c. à c. de levure
1 gousse de vanille (Merci Lily pour la délicieuse vanille de la Réunion!)
1 poignée de fleurs au choix (il est toutefois conseillé d’éviter les fleurs d’ail…)

Préchauffez le four à 160°C. Ouvrez la gousse en deux et prélevez les grains avec le dos d’un couteau.
Mélangez ensemble l’huile et le lait puis ajoutez la farine, la poudre d’amandes, les grains de vanille, le sel et la levure.
Fouettez les blancs en neige en ajoutant en 3 fois le sucre, fouettez jusqu’à ce que les blancs soient fermes mais pas trop. Incorporez ¼ des blancs montés au mélange précédent en mélangeant bien puis le reste très délicatement à l’aide d’une maryse en soulevant la pâte de bas en haut de manière à ne pas faire retomber les blancs. Versez la pâte dans un moule à cheminée (spécial angel cake) sans le graisser, secouez légèrement pour que la pâte se tasse bien. C’est à ce moment là que deux options s’offrent à vous : soit vous faites cuire votre gâteau de manière traditionnelle, vous obtiendrez alors une belle cuisson dorée tout en gardant le moelleux et la légèreté de la pâte, soit vous le faites cuire au bain-marie, ainsi, vous n’obtiendrez pas de coloration de la pâte (ou très légère) sur les bords. J’ai fait cuire le mien au bain-marie (un fond d’eau de 2-3 cm suffit) en protégeant toute la base de mon moule (démontable) avec deux feuilles de papier aluminium résistant pour éviter que l’eau ne s’infiltre.  Faites cuire 40 min (quelle que soit la cuisson choisie). Sortez le gâteau du four et retournez-le dans son moule pour le faire refroidir (c’est super important de bien le laisser refroidir sinon vous risquez d’obtenir un gâteau tout dégonflé à l’arrivée!). Pour le démouler, il suffit de passer la lame fine d’un couteau sur tous les pans intérieurs du moule, de le retourner et de le laisser glisser doucement le long de la cheminée. Juste avant de le servir, décorez-le délicatement avec les fleurs fraîches.
Bien sûr, les fleurs étant plus jolies que goûteuses, je vous conseille de réaliser cette recette même si vous n’avez pas de fleurs pour la décoration…
Pour accompagner ce gâteau, pensez à une bonne chantilly maison à la vanille et un coulis de fruits rouges (mais aussi des fruits frais, du coulis de chocolat ou de caramel, du fromage frais battu avec du sucre et du citron…)
Vous pouvez préparez ce gâteau en version individuelle dans des moules à cercler ( les moules typiques à gâteau des anges individuels sont pour le moment introuvables en France), pour cela, déposez sur une plaque de pâtisserie chaque moule sur un carré de papier sulfurisé, versez la pâte aux 3/4, en enfournez pour 25 min (n’oubliez pas le papier aluminium si vous les faites cuire au bain-marie), et dès la sortie du four, basculez chaque moule sur le côté, sans retirer le papier cuisson pour qu’ils ne s’affaissent pas.

Régalez-vous!

Advertisements