Fleurs

En temps normal, je ne suis pas très fleurs en cuisine.
Mais il ne fallait pas plus qu’un passage chez Terroirs d’Avenir (Rue du Nil à Paris) pour me laisser tenter par une petite poignée de fleurs printanières. J’avais déjà dans l’idée de fêter mon retour sur ce blog avec un bon gâteau, et comme je l’avais promis à Meg & Cook, voici ma recette  de gâteau des anges! J’ai récemment écrit un livre de recettes d’angel cakes, j’ai testé tout un tas de recettes, et celle-ci est sans aucune hésitation celle que j’ai adoptée pour son moelleux, sa légèreté et son petit côté humide très agréable qui se mange sans faim!

flowercaketexte

Pour 6-8 personnes
(soit un moule à gâteau des anges de 17 cm de diamètre)

Préparation : 15 min
Cuisson : 40 min

6 blancs d’œuf
40 g d’huile neutre (pépin de raisin ou tournesol)
60 g de lait
70 g de farine
20 g de poudre d’amandes
90 g de sucre semoule
1 pincée de sel
1 c. à c. de levure
1 gousse de vanille (Merci Lily pour la délicieuse vanille de la Réunion!)
1 poignée de fleurs au choix (il est toutefois conseillé d’éviter les fleurs d’ail…)

Préchauffez le four à 160°C. Ouvrez la gousse en deux et prélevez les grains avec le dos d’un couteau.
Mélangez ensemble l’huile et le lait puis ajoutez la farine, la poudre d’amandes, les grains de vanille, le sel et la levure.
Fouettez les blancs en neige en ajoutant en 3 fois le sucre, fouettez jusqu’à ce que les blancs soient fermes mais pas trop. Incorporez ¼ des blancs montés au mélange précédent en mélangeant bien puis le reste très délicatement à l’aide d’une maryse en soulevant la pâte de bas en haut de manière à ne pas faire retomber les blancs. Versez la pâte dans un moule à cheminée (spécial angel cake) sans le graisser, secouez légèrement pour que la pâte se tasse bien. C’est à ce moment là que deux options s’offrent à vous : soit vous faites cuire votre gâteau de manière traditionnelle, vous obtiendrez alors une belle cuisson dorée tout en gardant le moelleux et la légèreté de la pâte, soit vous le faites cuire au bain-marie, ainsi, vous n’obtiendrez pas de coloration de la pâte (ou très légère) sur les bords. J’ai fait cuire le mien au bain-marie (un fond d’eau de 2-3 cm suffit) en protégeant toute la base de mon moule (démontable) avec deux feuilles de papier aluminium résistant pour éviter que l’eau ne s’infiltre.  Faites cuire 40 min (quelle que soit la cuisson choisie). Sortez le gâteau du four et retournez-le dans son moule pour le faire refroidir (c’est super important de bien le laisser refroidir sinon vous risquez d’obtenir un gâteau tout dégonflé à l’arrivée!). Pour le démouler, il suffit de passer la lame fine d’un couteau sur tous les pans intérieurs du moule, de le retourner et de le laisser glisser doucement le long de la cheminée. Juste avant de le servir, décorez-le délicatement avec les fleurs fraîches.
Bien sûr, les fleurs étant plus jolies que goûteuses, je vous conseille de réaliser cette recette même si vous n’avez pas de fleurs pour la décoration…
Pour accompagner ce gâteau, pensez à une bonne chantilly maison à la vanille et un coulis de fruits rouges (mais aussi des fruits frais, du coulis de chocolat ou de caramel, du fromage frais battu avec du sucre et du citron…)
Vous pouvez préparez ce gâteau en version individuelle dans des moules à cercler ( les moules typiques à gâteau des anges individuels sont pour le moment introuvables en France), pour cela, déposez sur une plaque de pâtisserie chaque moule sur un carré de papier sulfurisé, versez la pâte aux 3/4, en enfournez pour 25 min (n’oubliez pas le papier aluminium si vous les faites cuire au bain-marie), et dès la sortie du four, basculez chaque moule sur le côté, sans retirer le papier cuisson pour qu’ils ne s’affaissent pas.

Régalez-vous!

Tomates cerise allongées

En été, les tomates, c’est sacré. Ayant connu ce qu’est le goût d’une vraie tomate en Italie (oui, elle n’est pas calibrée, et n’est pas forcément toute rouge, mais qu’est-ce qu’elle est bonne), j’essaie d’éviter les tomates Savéol tout droit venues de Bretagne en choisissant plutôt des tomates bio d’Italie ou celles du producteur IDF du marché qui ne se défend pas trop mal en matière de goût! Bref, cette fois, j’ai trouvé ces petites tomates allongées, et je les ai glissées, une fois de plus, sur une tarte ! Je vous avais déjà donné une recette de tarte il y a un mois, je sais bien, mais franchement, l’été avec une salade, c’est tout ce que j’aime!

Au déjeuner ce samedi,
une tarte fromages basilic tomate & chilli

Tarte tomate

Pour la pâte
200 g de farine
90 g de beurre 1/2 sel
1 c. à c. de thym
1 pincée de cumin
1 pincée de chilli
1 oeuf
1 c. à s. d’eau
1 c. à s. de pecorino rapé

Pour la garniture
150 g de fromage au choix ( cette fois, c’était provoletta et parmesan)
30 g de pecorino râpé
300 g de tomates cerise
Quelques feuilles de basilic frais
Quelques pincées de chilli
1 c. à s. d’huile d’olive
1 poignée de roquette

Préparez la pâte : mettez la farine et le beurre dans un saladier et travaillez avec les doigts pour incorporer le beurre à la farine. Ajoutez le pecorino, le thym, le cumin et le chilli puis l’œuf et l’eau battus ensemble. Pétrissez jusqu’à obtenir une boule de pâte. Étalez la pâte et piquez-la. Préchauffez le four à 190°C.
Râpez le fromage. Rincez et coupez les tomates cerise. Répartissez les 150 g de fromages et les feuilles de basilic sur la pâte. Disposez les tomates dessus, versez un filet d’huile d’olive, une pincée de chilli et saupoudrez de pecorino. Enfournez pour 15 min puis baissez la température à 160°C pour 15 autres minutes.
Mettez la roquette sur la tarte juste au moment de servir. Accompagnez d’une salade verte.

Hope you enjoy !

Fruits rouges

Ces deux derniers week-ends, je n’ai pu résister à toutes ces petites barquettes de fruits rouges qui me faisaient de l’œil : framboises, fraises mara des bois, groseilles, groseilles maquereau, cassis. Il faut l’avouer, ils sont si bons tels quels que je n’avais pas envie de trop les cuisiner… j’ai donc choisi de préparer mon premier pavlova : une belle meringue, une crème fouettée vanille légère en sucre, des fruits rouges frais et un coulis de framboises minute.

Au dessert ce midi,
un pavlova aux fruits rouges

Pavlova

Pour 6 personnes

300 g de fruits rouges mélangés

Pour la meringue
3 blancs d’œufs
150 g de sucre en poudre

Pour la chantilly:
20 cl de crème fleurette
1 c. à s. de sucre glace
1/2 gousse de vanille

Pour le coulis
150 g de framboises fraîches
2 c. à s. d’eau
1/2 c. à s. de sucre glace

Préparez la meringue : préchauffez le four à 90°C. Battez les blancs doucement puis, lorsqu’ils moussent, augmentez la vitesse et ajoutez peu à peu le sucre. Fouettez jusqu’à ce que vous obteniez une meringue à la fois ferme et souple. Formez quatre jolies petites montagnes de meringue sur une feuille de papier sulfurisé et enfournez pour 3h en ouvrant le four de temps en temps.
Préparez le coulis : rincez les framboises et mixez-les avec le sucre et l’eau. Ajoutez un peu d’eau selon la texture que vous souhaitez donner à votre coulis. Réservez au frais.
Préparez la crème chantilly : coupez la gousse de vanille en deux et égrainez-la.
Juste avant de servir, fouettez la crème fleurette en chantilly en ajoutant le sucre glace et les grains de vanille quand la crème a déjà pris du volume. Fouettez jusqu’à ce que la crème soit bien ferme.
Répartissez dans chaque assiette une meringue, couvrez-la de chantilly à la vanille et de fruits rouges. Servez avec le coulis de framboises.

Hope you enjoy!

Courgettes jaunes

Au dîner pique-nique de dimanche,

une tarte chèvre frais-thym-courgette jaune

tartezuch2oktexte

pour 4 personnes

Pour la pâte
200 g de farine
90 g de beurre (sorti 30 min avant la réalisation de la recette)
1 pincée de sel1 oeuf
1 c. à s. d’eau
Thym

Pour la garniture
2 c. à s. de moutarde
120 g de fromage de chèvre frais
Quelques olives noires dénoyautées
1 c. à c. de thym
1/2 c. à c. de romarin
1 c. à s. d’huile d’olive + 1 filet
3 courgettes jaunes
30 g de parmesan râpé
sel et poivre

Préparez la pâte à tarte.
Mélangez le beurre, la farine et une pincée de sel du bout des doigts.
Mélangez l’œuf à l’eau froide et ajoutez à la préparation avec 1 c. à c. de thym. Mélangez bien jusqu’à ce que vous obteniez une boule de pâte. Préchauffez le four à 170°C. Étalez la pâte sur un plan de travail fariné et déposez-la dans un moule à tarte en appuyant bien les bords de la pâte sur le moule. Piquez la pâte et enfournez pour 10 min.
Pendant ce temps, mélangez le fromage de chèvre à l’huile d’olive, aux olives, au thym, au romarin, à 1/3 du parmesan et à 1/2 c. à s. de moutarde. Mélangez bien, et assaisonnez avec du sel et du poivre.
Rincez les courgettes et émincez-les finement en lanières (idéalement à la mandoline).
Sortez la pâte du four, étalez le reste de moutarde dans le fond et couvrez par la préparation au chèvre frais.Déposez les lanières de courgettes, en salant légèrement à chaque rangée, arrosez d’un filet d’huile d’olive, parsemez de thym, du reste de parmesan et de poivre.  Enfournez pour 30 min. Passez 3 min au gril avant de servir.

Hope you enjoy !

Carottes

Au quatre-heure aujourd’hui,

un carrot cake (bien costaud, mais point trop sucré)

Carrotcaketexte

280 g de beurre à température
300 g de sucre roux
5 œufs
1 orange non traitée
1 c. à c. de bicarbonate de soude
280 g de carottes
110 g de noix concassées
100 g de poudre d’amandes
200 g de farine
1/2 c. à c. de vanille en poudre
1/2 fève tonka râpée
Quelques pincées de cardamome
Quelques pincées de noix de muscade
Quelques pincées de cannelle

Pour la crème :
500 g de cream cheese
100 g de sucre glace
2 citrons verts non traités

Préparez le gâteau : fouettez le beurre et le sucre pendant 1 min. Ajoutez les jaunes d’œufs et mélangez encore. Rincez l’orange, prélevez les zestes puis pressez son jus. Ajoutez à la préparation ainsi que le bicarbonate de soude et les épices.
Préchauffez le four à 180°C. Épluchez puis râpez finement les carottes. Ajoutez-les à la préparation ainsi que tous les ingrédients secs  et mélangez bien. Montez les blancs en neige et incorporez-les doucement à la pâte.
Versez dans un moule à manquer beurré et fariné et enfournez pour 1h. Une fois cuit, laissez reposer le gâteau quelques minutes, démoulez-le sur une grille et laissez-le refroidir complètement.
Juste avant de servir, rincez et prélevez des zestes fins de citrons verts puis pressez leur jus.  Mélangez zestes et jus au cream cheese et au sucre glace. Fouettez bien de manière à obtenir une belle texture souple qui se tienne.
Coupez le gâteau en deux dans l’épaisseur, tartinez la partie inférieure du gâteau, couvrez avec le dessus du gâteau puis réitérez l’opération en répartissant joliment la crème au citron vert sur le Carrot cake avec le dos d’une cuillère à soupe.

Hope you enjoy!

Echalotes

Ça n’est pas si courant de trouver des échalotes nouvelles. Le producteur du marché en avait ce dimanche, et j’en ai donc prises pour le dîner. J’avais aussi emporté une botte de carottes et de la palette de porc avec lesquelles j’ai concocté un repas.

 
echalotecarottetext

Au menu pour le dîner,

Palette de porc confite, échalotes et carottes rôties

Pour 4 personnes

1 kg de palette de porc
6 carottes
1 botte d’échalotes nouvelles
6 c. à s. d’huile d’olive
1 cm de racine de gingembre
1 pincée de noix de muscade
Thym et romarin
Sel, poivre

Faites chauffer 2 c. à s. d’huile d’olive dans une cocotte en fonte. Déposez la viande et faites-la dorer sur chaque face. Préchauffez le four à 150°C. Salez, poivrez et saupoudrez le porc de thym et de romarin. Versez un verre d’eau au fond de la cocotte et enfournez pendant 1h30.
Pendant ce temps, épluchez les carottes et coupez-les en 4 dans la longueur. Rincez les échalotes, écourtez-les puis coupez les plus grosses en deux. Faites chauffer 2 c. à s. d’huile dans une poêle et faites-y dorer les carottes de chaque côté. Elles doivent être cuites tout en restant fermes. Salez et poivrez puis mettez-les dans un plat à gratin. Dans la même poêle, versez 2 c. à s. d’huile d’olive et le gingembre râpé, déposez les échalotes et faites-les cuire pendant une dizaine de minutes. Lorsqu’elles deviennent fondantes, ajoutez deux pincées de noix de muscade, mélangez, retirez-les et déposez-les avec les carottes.
Mettez le plat au four 10 min avant de le servir avec la palette de cochon.

Hope you enjoy !

Rhubarbe

Un petit reste de pâte sablée, quelques tiges de rhubarbe, et hop, de petites tartes simples et rustiques à grignoter.

tarterhubarbetexte

Au goûter le week-end dernier,

Tartes rhubarbe-amande

Pour 4 tartes :
200 g de pâte sablée (voir recette sur le post “Fraises et Rhubarbe”)
4 tiges de rhubarbe
30 g de beurre
4 c. à s. de sucre en poudre
4 c. à s. d’amandes en poudre
1 c. à s. d’amandes effilées

Rincez les tiges de rhubarbe, coupez ses extrémités puis coupez-les en bâtonnets. Faites fondre le beurre dans une poêle avec 2 c. à s. de sucre. Déposez les bâtons de rhubarbe et faites-les revenir une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’ils soient cuits.
Préchauffez le four à 180°C.
Partagez la pâte en 4 pâtons et étalez-les. Répartissez la poudre d’amandes sur les pâtes, puis les morceaux de rhubarbe. Rabattez les bords de la pâte sur la rhubarbe, saupoudrez du reste de sucre et des amandes effilées puis enfournez pendant une vingtaine de minutes.
Délicieux avec une boule de glace vanille.

Hope you enjoy !

Epinards

Ce soir, joue la comme Popeye! Quatre belles poignées d’épinards jetées dans une poêle, deux-trois ingrédients sous la main, quelques œufs, un tour au four (ou à la poêle pour les plus pressés) et hop, une frittata complète à déguster avec une petite salade.

 
Frittataspinaci

Au diner ce soir,

Une frittata épinards, pommes de terre, oignon rouge, cottage cheese et olives taggiasche

Pour 4 personnes

600 g d’épinards frais
2 pommes de terre nouvelles
1 oignon rouge
3 c. à s. de cottage cheese
50 g de parmesan
5 œufs
1 c. à s. d’olives taggiasche dénoyautées
Huile d’olive
Sel, poivre, sucre
Noix de muscade

Épluchez les pommes de terre et l’oignon et coupez-les en fines rondelles. Faites-les revenir dans une sauteuse avec un beau filet d’huile d’olive pendant une quinzaine de minutes. Pendant ce temps, lavez les épinards et équeutez les feuilles si besoin. Les pommes de terre doivent être dorées, débarrassez-les. Déposez les épinards dans la même sauteuse débarrassée, couvrez et laissez-les fondre, laissez cuire jusqu’à ce que l’eau s’évapore puis salez.
Préchauffez le four à 200°C.
Huilez le fond d’un plat à gratin et déposez la garniture (épinards-pommes de terre-oignon) en la mélangeant. Répartissez le cottage cheese puis le parmesan râpé sur le dessus. Fouettez les œufs, salez, poivrez et assaisonnez avec la noix de muscade. Versez dans le plat à gratin, déposez les olives et enfournez pour 15 min. Passez 2 min au gril avant de servir avec une salade verte bien assaisonnée.

Hope you enjoy!

Fraises et rhubarbe

Mon petit producteur du marché a finalement emmené avec lui quelques tiges de rhubarbe! C’est un de mes pêchés mignons, je les attendais depuis un moment déjà, voyant approcher la saison. L’association fraise-rhubarbe n’est pas une grande surprise, mais elle fonctionne si bien…

Rhubarbefraisetexte

Au dessert ce dimanche,

Une tarte rhubarbe, fraises, crème d’amandes et pâtissière
(Si vous êtes pressé(e) ou si vous recherchez une recette minute, cette recette n’est peut-être pas pour vous!)

Pour 1 tarte

Pour la pâte
50 g de beurre à température
50 g de beurre 1/2 sel à température
65 g de sucre blond
20 g de poudre d’amandes
1/2 petit oeuf
165 g de farine

Pour la crème d’amandes
70 g de poudre d’amandes
70 g de beurre doux à température
70 g de sucre
1 œuf + 1 jaune
1 c. à s. de farine
5 cl de crème fraîche

Pour la crème pâtissière
25 cl de lait entier
3 jaunes d’œuf
50 g de sucre
10 g de farine
10 g de Maïzena
1/2 gousse de vanille

500 g de fraises
4 bâtons de rhubarbe
6 c. à s. de sucre
20 g de beurre

La veille

Rincez la rhubarbe, coupez les extrémités et taillez le reste en morceaux de 2/3 cm. Déposez-les dans un petit saladier et couvrez de 4 c. à s. de sucre. Laissez reposer jusqu’au lendemain.
Préparez la pâte sablée :
Malaxez le beurre à l’aide d’une maryse. Ajoutez le sucre et la poudre d’amandes. Malaxez puis ajoutez l’œuf. Mélangez de nouveau puis ajoutez la farine et pétrissez à la main jusqu’à l’obtention d’une boule. Filmez-la et mettez-la au frais.

Le jour J

Sortez la pâte sablée du réfrigérateur 1h avant son utilisation.

Préparez la crème pâtissière :
Fouettez les jaunes d’œuf avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Coupez la gousse de vanille en deux et égrainez-la avec le dos d’un couteau, ajoutez les graines et la gousse aux jaunes d’œuf. Mélangez puis ajoutez la farine et la Maïzena avant de fouetter. Pendant ce temps, faites chauffer le lait jusqu’à ébullition et versez petit à petit sur le mélange jaunes d’œuf/sucre tout en fouettant. Remettez l’ensemble sur feu doux et laissez cuire en mélangeant en continu jusqu’à ce que la crème épaississe. Retirez du feu, mélangez bien avant de verser la crème dans un plat. Couvrez au contact avec du film alimentaire, laissez refroidir.

Préparez la crème d’amandes :
Mélangez le beurre avec le sucre et la poudre d’amandes. Ajoutez les œufs, mélangez à nouveau puis ajoutez la farine et la crème. Mélangez bien et mettez de côté.

Égouttez la rhubarbe et faites-la cuire 5 min dans une poêle avec le beurre. Mettez de côté.

Préchauffez le four à 190°C.

Fleurez le plan de travail et étalez la pâte sablée en un cercle assez grand de 2/3 mm d’épaisseur. Sur une plaque à pâtisserie, mettez une feuille de papier cuisson et le cercle à tarte beurré. Déposez la pâte sur le cercle et abaissez-la en faisant bien adhérer les bords de la pâte au moule. Piquez le fond à l’aide d’une fourchette, déposez un rond de papier sulfurisé sur la pâte et couvrez de billes en céramique ou de légumes secs. Enfournez pour 18 min.
Répartissez les morceaux de rhubarbe sur la pâte précuite et versez la crème d’amandes par dessus. Enfournez pour 18 min.

Rincez et coupez les fraises en deux. Mettez-les dans un saladier et saupoudrez de 2 c. à s. de sucre.
Sortez la tarte du four et laissez refroidir.
Quand la tarte est froide et juste avant de servir, retirez la gousse de vanille de la crème pâtissière, fouettez-la et étalez-la sur le dessus de la tarte. Égouttez les fraises et déposez-les joliment sur la tarte.
Servez aussitôt.

Hope you enjoy!

Chou vert

Mes racines aveyronnaises faisant…  j’ai pensé que de petits choux farcis feraient notre bonheur pour le déjeuner du dimanche. Je n’aurais su dire la recette traditionnelle du chou farci aveyronnais et me suis donc mise en cuisine avec mon demi chou vert, une livre de cochon haché, un bouquet de coriandre, une noix de gingembre frais (clairement pas aveyronnais!)… et un peu de bon sens.

Chouxfarcis

A l’heure du déjeuner,

Des petits choux farcis au cochon

Pour 2/3 personnes

1/2 chou vert
1/2 oignon blanc
1 grosse carotte
500 g de cochon haché (chair à saucisse nature)
1 tranche de poitrine fumée
2 gousses d’ail
1 noix de gingembre
1/2 verre de vin blanc
1 c. à s. de nuoc mam
1 c. à s. de sauce soja
1/2 c. à s. d’huile de sésame
1/4 bouquet de coriandre
Sel, poivre

Effeuillez le chou et lavez les feuilles sous un filet d’eau froide. Faites chauffer une casserole d’eau salée et faites blanchir les feuilles de choux pendant quelques minutes afin qu’elles s’attendrissent. Rincez-les sous l’eau froide, égouttez-les et déposez-les sur du papier absorbant.
Épluchez l’oignon et la carotte, ciselez l’oignon et coupez la moitié de la carotte en petits dés, l’autre moitié en rondelles. Taillez la poitrine fumée en allumettes. Epluchez le gingembre à l’aide d’une petite cuillère puis coupez-le en 2 ou 3 gros morceaux. Epluchez l’ail, coupez-le en deux et retirez le germe si besoin.

Dans une cocotte, faites revenir la poitrine fumée coupée avec l’oignon, les dés de carotte, l’ail, le gingembre. Lorsque les oignons sont translucides, ajoutez le vin blanc, la sauce nuoc mam et la sauce soja, laissez évaporer. Retirez le gingembre et ajoutez cette garniture à la viande hachée crue. Vérifiez l’assaisonnement, salez et poivrez si besoin.
Préchauffez le four à 180°C.
Hachez 1/4 des feuilles de choux (les plus petites) et mélangez-les à la viande.
Mettez l’équivalent de deux c. à s. de ce hachis dans le fond de la cocotte (sans l’avoir rincée), l’huile de sésame et déposez les rondelles de carotte, faites revenir pendant 3 min.
Répartissez sur les feuilles de choux le reste de viande et roulez les feuilles sur elles-mêmes afin de former des petits paquets. Ficelez bien puis déposez dans la cocotte. Ajoutez un peu d’eau et faites cuire pendant 40 min au four.
Rincez et hachez la coriandre et parsemez les petits choux farcis au moment de servir.

Hope you enjoy !